La psychologie de l’urgence

La psychologie de l’urgence

La notion d’aide psychologique d’urgence recouvre l’ensemble des mesures destinées à conserver ou à rétablir la santé psychique des personnes impliquées dans un événement potentiellement traumatisant.

Elle correspond au soutien psychosocial et spirituel immédiat et post-immédiat. Elle recouvre l’ensemble des mesures visant à accueillir, entourer et orienter les personnes impliquées dans un événement potentiellement traumatisant.

Elle s’appuie sur l’idée selon laquelle les personnes impliquées ne sont pas malades, que leurs réactions sont a priori naturelles et utiles. Dans ce sens, elle vise à faciliter l’acceptation des réactions ainsi qu’à mobiliser les ressources des personnes impliquées et de leur entourage (familial, social, professionnel et communautaires).

Le soutien psychosocial et spirituel comporte trois types d’intervenants :

  • les caregivers (membre d’une équipe de soutien pour la population),
  • les pairs (membre d’une équipe de soutien pour collègues),
  • les spécialistes (professionnels de la santé ou théologiens, spécialement formés (ou non) dans le domaine du soutien psychosocial et spirituel, voire spécialement entraînés à la coordination d’une équipe de soutien).

Soutien par les pairs

Conformément aux directives du Réseau National d’Aide Psychologique d’Urgence (RNAPU), le système de soutien par les pairs consiste en une équipe d’assistance organisée, constituée de membres d’une force d’intervention et exerçant une activité annexe dans le cadre du soutien psychosocial et psychologique auprès des membres de leur propre organisation.

L’équipe est active en matière de prévention primaire et secondaire et fournit également les contacts pour une prise en charge consécutive si nécessaire.

Elle oriente et conseille la direction de son organisation concernant la mise en place de procédures générales de prévention et de soutien ainsi que la prise en charge consécutive à un incident critique particulier.